Le restaurant Les Tantes Jeanne voit rouge et invite à découvrir sa nouvelle carte

Le restaurant Les Tantes Jeanne voit rouge et invite à découvrir sa nouvelle carte Le restaurant Les Tantes Jeanne voit rouge et invite à découvrir sa nouvelle carte

C’est en haut de la rue Véron, flanquée à mi Hauteur de la Butte Montmartre, que se retrouvent désormais les plus grands carnivores de Paris.

Un décor chaleureux tout en patines, des matériaux nobles et bruts, bienvenue chez Les Tantes Jeanne qui proposent, en plus de leur cuisine raffinée et gourmande, une très large sélection de « Viandes d’excellence » servies au grammage de son choix.
Ce sont donc ces fameuses Viandes d’Excellence que nous invitent à découvrir les Tantes Jeanne, comme un « petit tour du monde de la gourmandise carnivore ».

Le bœuf Wagyu façon Kobé nous arrive sur table directement des plaines d’Australie. Il est proposé en filet, faux filet, en entrecôte… pour nous convaincre définitivement de son caractère racé et fondant.

L’américain Black Angus est proposé en Côte de bœuf à partager et entrecôte pour exprimer au mieux toutes les nuances de son goût et texture légendaires.

Les viandes européennes et surtout françaises sont également de la partie : Bavette d’aloyau, Cote de Bœuf, et rumsteack accompagnent la divine Epaule d’Agneau de lait des Pyrénées.

Les Tantes Jeanne sont définitivement une belle adresse à connaître et à partager, pour des moments résolument savoureux, que l’on soit « Carnivore assumé » ou simple « Gourmand en quête de bonne cuisine ».

Fermer

Dossier de presse >

Les Tantes Jeanne, nouveau bastion de l’art gourmand aux Abesses, Paris 18e

Les Tantes Jeanne, nouveau bastion de l’art gourmand aux Abesses, Paris 18e Les Tantes Jeanne, nouveau bastion de l’art gourmand aux Abesses, Paris 18e

C’est en haut de la rue Véron que les Tantes Jeanne se sont installées. Une rue pittoresque, représentative du passé artistique et festif du quartier des Abbesses et emprunte du caractère inimitable du 18eme arrondissement de Paris.

Une verrière d’atelier entraîne le regard vers l’intérieur de l’établissement, déroulant une ambiance chaude, et cosy qui interpelle le chaland.

On se dit d’emblée « On doit être bien ici … », et la lecture de la carte ne fait que confirmer cette impression de convivialité et d’hédonisme.

>> Une carte gourmande et raffinée

Si la lecture de la carte appelle la gourmandise, c’est surtout leur découverte sur les tables qui déclenche l’envie.

Pour l’entrée, les tantes Jeanne propose entre autres la Cassolette d’escargots aux cèpes à la normande, des petites sèches juste poêlées sur lit de roquette, la Salade de homard ou encore la terrine de foies de volaille au piment d’Espelette…

Les plats, eux, s’articulent entre recettes savoureuses et un goût prononcé pour la bonne viande telle que le WAGYU « façon Kobe » que l’on retrouve en filet et en tartare, ou l’inégalable BLACK ANGUS, d’une tendresse exceptionnelle.

Ces viandes rares sont proposées à des tarifs eux aussi très tendres, en comparaison avec ceux habituellement constatés…

Fermer

Dossier de presse >